Mon compte

Atawey et Ergosup signent un partenariat pour accélérer leur développement et répondre de la meilleure des manières aux nouveaux enjeux de mobilité durable

Publié le 30 juin 2021

Atawey et Ergosup signent un partenariat pour accélérer leur développement et répondre de la meilleure des manières aux nouveaux enjeux de mobilité durable

En Septembre 2020, la France établit une feuille de route hydrogène appuyée par des moyens financiers d’envergure. Dans la foulée, des appels à projets de l’ADEME sont ouverts. Au niveau européen, l’Allemagne, le Portugal, les Pays-Bas, la Finlande et l’Espagne emboitent le pas. Un engouement propice au développement, comme l’illustre le partenariat entre les sociétés Atawey et Ergosup.

Au centre des enjeux modernes liés à la transition énergétique, la mobilité durable est aujourd’hui considérée comme l’un des facteurs clés de ce grand changement : une attractivité, source de nouvelles propositions, qui a récemment trouvé un écho à travers les dernières directives gouvernementales concernant l’hydrogène vert.

« D'ici 2030, nous estimons que ce seront 300 000 véhicules légers, 5000 poids lourds et bus, 250 trains et 1000 bateaux qui carbureront à l'hydrogène en Europe. Pour autant, ce changement ne pourra s’opérer que par des actions pionnières, menées par des entreprises ou des collectivités, qui doivent dès aujourd’hui concentrer leurs efforts sur la création d’écosystèmes hydrogène, et ce afin de générer rapidement des effets d’échelle » nous explique tout d’abord Jean-Michel Amaré, Président et co-fondateur d’Atawey.

Et justement, les deux entreprises, ERGOSUP et ATAWEY ont récemment mis en place un partenariat de haute volée, combinant les avantages complémentaires des deux acteurs pour se positionner en leader sur les segments visés de la petite mobilité.

« Nos deux sociétés ont décidé de coopérer ensemble en vue de développer et commercialiser une station de production et de distribution d’hydrogène. D’un côté, nous avons Atawey : déjà présent sur le marché des petites et moyennes stations de recharge d’hydrogène vert. De l’autre, Ergosup : startup reconnue pour avoir créée un procédé innovant de stockage et conversion d’électricité en hydrogène sous pression, sans compresseur mécanique, un atout apportant un avantage compétitif pour les solutions petites capacités haute pression. Ensemble, nous allons ainsi développé la station « ATAWEY- ERGOSUP Inside », destinée au secteur de la mobilité hydrogène. Son rôle ? amorcer la mobilité hydrogène pour les voitures, les vélos et autres applications légères émergentes » détaille à son tour Lucile Voiron, dirigeante de la société Ergosup.

Un partenariat d’envergure, qui ouvre ainsi la voie à de nouvelles perspectives au niveau nationale, mais pas que …

Un partenariat durable

En signant un contrat de collaboration technico-commercial, les deux entités souhaitent ainsi accélérer leur développement dans le but de répondre de la meilleure des manières aux nouveaux enjeux de mobilité.

Tandis que la technologie Ergosup intègre de nouvelles fonctionnalités complémentaires de stockage, de compression et de restitution d’énergie - cette technologie d’électrolyse basée sur l’électrochimie du zinc a été lauréate du concours mondial de l’innovation. Elle se singularise notamment par un découplage dans le temps des dégagements d’Oxygène et d’Hydrogène gazeux, proposant de l’hydrogene Haute Pression sans compresseur mécanique - la proximité d’Atawey avec le marché de la mobilité hydrogène va parallèlement permettre un maillage géographique  conséquent à court terme, ainsi que le déploiement de nouveaux écosystèmes hydrogène.

Fortes de cette collaboration, les deux sociétés souhaitent maintenant intensifier leur développement afin d’accompagner au mieux cette grande transition. C’est ainsi qu’Atawey a été sélectionnée pour participer au Zero Emission Valley, un projet européen dédié au déploiement de l’hydrogène. De son côté, Ergosup compte bien étendre sa technologie vers d’autres segments, comme l’illustre sa toute dernière proposition : l’Hydrone, une station de recharge de bouteillons plug&play à 300 bars permettant de passer l’autonomie d’un drone électrique à  6 à 7 heures.

Une façon de plus, si besoin était, d’illustrer avec brio le savoir faire Made in France …

Le communiqué sur le site d'Atawey... 

Nous suivre :