Mon compte

La Snam, première au monde à acheminer un mélange contenant 30% d'hydrogène pour la production d'acier

Publié le 19 mai 2021

Le transporteur de gaz naturel italien Snam a testé dans le réseau de pipeline de gaz interne de Giva Group, ayant une usine de production d'acier près de Milan, un mélange contenant 30% d'hydrogène pour alimenter ses hauts fourneaux. 

Le test a été réussi et est considéré comme une première étape dans l'introduction d'hydrogène vert dans certaines étapes du procédé de production d'acier. Giva prévoit d'éliminer 15 000 tonnes de CO2 par an en déployant ce mix de 30% sur ces trois sites de production et de forgeage d'acier. 

La Snam est le plus grand opérateur de réseau de gas naturel en Europe, et expérimente dans son réseau de 33 000 km de pipeline un mélange contenant 10% d'hydrogène. L'opérateur a précisé que 70% de ces pipelines sont prêtes à accueillir une plus grande part d'hydrogène. 

Pour rappel, selon les opérateurs d'infrastructures gazières français, le réseau national pourrait être adapté à un mélange contenant 20% d'hydrogène d'ici 2030, contre un taux de 6% à 10% actuellement. Selon eux, l'injection d'un pourcentage plus élévé impliquerait des coûts trop importants - le côut de production d'hydrogène vert reste trop élevé, en plus du coût de conversion de hauts fourneaux et des chaudières pour utiliser de l'hydrogène - en l'absence de subventions. 

En parallèle, d'autres projets pour relever les défis techniques et réaliser des économies d'échelle sont en cours, comme la dorsale hydrogène européenne qui vise à convertir la majorité des 40 000 km du réseau de gaz naturel en réseau d'hydrogène pur, ou une solution de revêtement protecteur permettant de maximiser l'injection hydrogène dans les réseaux de transport de gaz. 

Lire l'article... 

 

Nous suivre :