Mon compte

Développons l'hydrogène pour l'économie française

Publié le 14 avril 2018

Développons l'hydrogène pour l'économie française

 

A l’heure où la France révise sa politique énergétique dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, l’étude prospective réalisée avec le concours analytique de McKinsey met en avant la contribution majeure des technologies de l’hydrogène décarboné pour atteindre les objectifs stratégiques que la France s’est fixés dans le cadre des Accords de Paris et ouvre de réelles perspectives de croissance écologique et économique pour l’industrie française.

L’hydrogène décarboné a un rôle majeur à jouer dans la transition énergétique

Limiter le réchauffement climatique et réduire les émissions de CO2, l’hydrogène décarboné contribue à la réussite de la transition énergétique :

  • en décarbonant les usages finaux: énergie dans l’industrie, transports, chaleur et électricité dans le bâtiment, matière première décarbonée,
  • et en accompagnant le développement des énergies renouvelables (EnR).

 

En 2050, l’hydrogène pourrait représenter 20% de la demande d’énergie en France, alimenter 18% du parc de véhicules et ainsi contribuer à réduire les émissions de CO2 de 55 millions de tonnes, soit près d’un tiers de la réduction nécessaire par rapport au scénario de référence.

A cet horizon, cette industrie représenterait un chiffre d’affaires de 40 milliards d’euros et plus de 150 000 emplois.

 

Réaliser la vision 2050 impose de changer d’échelle dès maintenant … et de réaliser les investissements nécessaires

 

La France doit lancer sans plus attendre le déploiement à grande échelle des solutions hydrogène décarboné. Investir 8 Md€ d’ici 2028[1] dans les équipements, l’infrastructure, la mise à l’échelle des moyens de production et la R&D permettra de réduire rapidement les coûts des technologies hydrogène. Stimulée par les exportations d’équipements et de composants, la production de l’industrie française pourrait dépasser la taille du marché intérieur et ouvrir des opportunités à l’exportation de 6 à 7 Md€ annuels.

L’industrie française est bien positionnée pour être compétitive sur les marchés internationaux et est prête à réaliser les investissements nécessaires.  Si les conditions sont remplies, les industriels pourraient tripler leurs investissements ce qui placerait la France dans le peloton de tête des pays acteurs du déploiement de l’hydrogène et lui offrirait de nouvelles opportunités économiques sur les marchés internationaux.

Alors que le gouvernement s’apprête à donner un signal clair et fournir un cadre réglementaire adapté en annonçant un Plan National Hydrogène, le contexte est particulièrement propice à la réussite de la transition écologique tout en créant de nouvelles opportunités économiques et des emplois.

Téléchargez le communiqué au format pdf

Etude prospective "Développons l'hydrogène pour l'économie française"

Présentation de l'étude à Hyvolution

 

[1] 800 M€ par an soit 2,5% de l’investissement global de la France dans la décarbonation

Nous suivre :