Mon compte

Des stratégies d’achats groupés se mettent en place en Europe pour accélérer le déploiement des bus à hydrogène

Publié le 13 juillet 2018

Des stratégies d’achats groupés se mettent en place en Europe pour accélérer le déploiement des bus à hydrogène

Communiqué de presse

Paris, le 13 juillet 2018

 

Bus à hydrogène

 

Des stratégies d’achats groupés se mettent en place en Europe pour accélérer le déploiement des bus à hydrogène

 

Des stratégies d’achats groupés se mettent en place en Europe pour permettre au bus à hydrogène de devenir une solution compétitive d’un point de vue économique. De nombreux projets de déploiement sont ainsi en cours dans plusieurs pays européens, notamment en France.

 

Le rapport « Strategies for joint procurement of fuel cell buses », publié par le FCH JU, décrit les avancées du secteur des autobus électriques à hydrogène en Europe en 2017, et notamment des mises en place d’achats groupés. En particulier, le rapport propose une description des projets et actions en cours dans chacun des cinq « clusters » géographiques (définis pour favoriser les collaborations), et une analyse synthétique des évolutions du secteur dans son ensemble au niveau européen.

 

Ce rapport, auquel le consortium Mobilité Hydrogène France (AFHYPAC) a contribué en sa qualité de coordinateur du cluster centré sur la France, confirme les attentes de la filière française réunie le 27 juin dernier à la Maison de l’Amérique Latine à Paris par l’Association Française de l’Hydrogène et des Piles à Combustible (AFHYPAC).

 

Un déploiement majeur dans de nombreux pays européens

Depuis plus de 10 ans, le bus électrique à hydrogène s’est développé en parallèle et complémentarité du bus électrique à batteries à travers de nombreux projets qui ont permis d’éprouver et de valider cette technologie. La solution bus électrique à hydrogène possède des atouts indéniables : solution zéro émission (pas de dioxyde de carbone, pas d’émission polluante), un temps de recharge ultra-rapide (5 à 10 minutes), une autonomie de plus de 300 kilomètres et une infrastructure plus simple, basée sur une station de recharge unique. De plus, l’utilisation d’hydrogène « vert » pour recharger les véhicules permet d’inscrire la stratégie de transport public dans une optique globale de développement des énergies renouvelables du territoire.

 

L’étude recense notamment des premières intentions de commandes de plusieurs centaines de bus électriques à hydrogène dans les villes européennes. Prochainement, et notamment grâce aux projets JIVE (Joint Initiative for Hydrogen Vehicles across Europe), financés par le FCH JU, ce sont déjà près de 300 nouveaux bus électriques à hydrogène qui seront déployés (répartis entre les cinq clusters européens, respectivement centrés sur le Benelux, la France, l’Allemagne et l’Italie, les pays du nord/est de l’Europe, et le Royaume-Uni).

 

Les stratégies d’achats groupés qui sont actuellement mises en place permettront de réduire les coûts en réalisant des économies d’échelle. Par ailleurs, un objectif complémentaire de cette stratégie est de favoriser l’émergence d’une offre industrielle européenne de bus électriques à hydrogène.

« Le transport public est l'un des secteurs clés dans lequel des progrès sont réalisés en vue de la décarbonation de la mobilité, et les bus à hydrogène en sont la preuve. Grâce aux soutiens européens déployés par le FCH JU, de nombreux efforts de recherche et de déploiement ont été appuyés, ce qui a rapproché la technologie du grand public et l’établissement d’un marché. Le FCH JU a également soutenu les régions et les villes en leur présentant les technologies de piles à combustible et de l’hydrogène les mieux adaptées à leurs besoins et les possibilités de financement. Nous sommes heureux de voir un intérêt croissant pour les bus à hydrogène, comme le montre notre nouvelle étude, avec des chiffres estimant un marché potentiel de 1500 unités à court terme. La hausse de la demande se reflète dans la baisse des prix des bus à hydrogène, de plus de 1,2 million d'euros auparavant à près de 500 000 euros actuellement, et nous sommes confiants de voir de nouvelles baisses de coûts dans un proche avenir. », souligne Bart Biebuyck, directeur exécutif du FCH JU.

 

La France déjà positionnée sur des projets clés

« Le bus électrique à hydrogène est désormais reconnu comme une solution éprouvée et robuste, qui offre le même confort d’usage et de disponibilité que les véhicules thermiques. Il constitue une réelle alternative pour les collectivités locales qui veulent sortir du diesel et aller vers des bus zéro émission » indique Fabio Ferrari, 1er Vice-Président de l’AFHYPAC et Coordinateur de Mobilité Hydrogène France.

 

En France, les villes d’Auxerre, Pau, Toulouse, Versailles et Artois-Gohelle, se positionnent déjà sur ce nouveau marché prometteur afin d’assurer les engagements pris dans la transition énergétique. Une vingtaine de bus seront livrés et opérationnels en France en 2019.

 

Par ailleurs, la filière française se mobilise, avec en particulier le positionnement officiel

  • d’un premier constructeur de bus français, Safra, qui propose désormais une version hydrogène de son modèle Businova ;
  • des fournisseurs et exploitants de stations de recharge hydrogène (Air Liquide, Engie / GNVert, McPhy, etc.) ;
  • et de la CATP (Centrale d’Achat du Transport Public), qui a décidé d’ajouter des bus électriques à hydrogène à son catalogue de véhicules.

Pour aider les acteurs à se structurer, un groupe de travail « bus électriques à hydrogène » a été mis en place au sein du consortium Mobilité Hydrogène France.

 

Retrouvez le rapport public « Strategies for joint procurement of fuel cell buses »  du Fuel Cell and Hydrogen Joint Undertaking (FCH JU)

 

Retrouvez la brochure « L’opportunité Bus électriques à hydrogène » sur le site de l’AFHYPAC

 

A PROPOS DU FUEL CELL HYDROGEN JOINT UNDERTAKING (FCH JU)

Le FCH JU est un partenariat public-privé unique qui soutient des activités de recherche, de développement technologique et de démonstration sur les technologies des piles à combustible et de l'hydrogène en Europe. Son objectif est d'accélérer l'introduction sur le marché de ces technologies. Les trois membres du FCH JU sont la Commission européenne, les industriels des piles à combustible et de l'hydrogène représentées par Hydrogen Europe et la communauté de recherche représentée par Hydrogen Europe Research.

 

À PROPOS DE L’AFHYPAC

Depuis 20 ans, l’Association française pour l’hydrogène et les piles à combustible est engagée dans le débat environnemental, aux côtés des pouvoirs publics, pour construire un modèle énergétique plus responsable en faveur des générations futures.

 

L'association fédère plus de 100 membres et anime une filière d’excellence composée de grands groupes industriels, PME-PMI, start-ups, centres de recherche et laboratoires, pôles de compétitivité, syndicats d’énergie, collectivités territoriales et associations. L’AFHYPAC a créé en 2017 le Club des Elus acteurs de l’hydrogène qui porte la voix des élus des territoires.

 

 CONTACTS PRESSE

Agence 914 _ 01 81 80 08 70

Devi de Condappa _ devi@agence914.fr _ 06 29 43 12 19

Christophe Baudouin_christophe@agence914.fr_ 01 81 80 08 74

Juliette Laniray _ juliette@agence914.fr _ 06 11 76 22 09

 

CONTACT AFHYPAC

AFHYPAC - Tél : 01 44 11 10 04

Stéphanie Paysant - spaysant@afhypac.org

 

Accéder au communiqué en format PDF...

Nous suivre :