Mon compte

Quand l’avion se met au vert

Publié le 13 avril 2018

Nos déplacements aériens seraient responsables de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, via les rejets de CO2 et d'autres substances. Libérés dans les couches supérieures de l’atmosphère, ces rejets seraient, selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), 2 à 4 fois plus nocifs que s’ils touchaient le sol. Une part qui risque fortement d'augmenter si rien n'est fait, d'autant plus que le nombre de passagers devrait presque doubler d'ici 2036 pour atteindre plus de 7 milliards de voyageurs.

 

Lire l'article...

Nous suivre :