Mon compte

Energy Observer, le premier navire à hydrogène autour du monde baptisé à Paris !

Publié le 07 juillet 2017

Energy Observer, le premier navire à hydrogène autour du monde baptisé à Paris !

Energy Observer, le premier navire à hydrogène autour du monde baptisé à Paris !

 Et une nouvelle étape franchie pour l’Energy Observer ! Après avoir quitté Saint-Malo, le 26 juin dernier, son tour du monde a été officiellement lancé hier, lors d’un baptême républicain en présence de Victorien Erussard, capitaine, Jérôme Delafosse, chef d’expédition, Anne Hidalgo, Maire de Paris, Florence Lambert, directrice du CEA Liten, Bertrand Piccard, Solar Impulse, et le parrain du navire Nicolas Hulot. Après avoir réaffirmé et renforcé les engagements français, le matin même par le « Plan Climat », feuille de route environnementale pour les cinq prochaines années, le Ministre d’Etat a rappelé son enthousiasme. Selon lui, cette expédition doit convaincre les sceptiques et permettre de dépasser les préjugés. Tous ont abondé dans ce sens et Bertrand Piccard de rajouter l’importance de garder le cap, en pleine mer comme dans les objectifs fixés.

 

A quai, dans le port du Gros Caillou, une exposition retrace l’historique du projet. L’Energy Observer, est devenu une « réalité technologique », pour emprunter les mots de Florence Lambert. 120 m2 de panneaux photvoltaïques sont installés sur l’armature du navire.

L’énergie recueillie, alimente un électrolyseur qui produit de l’hydrogène, à partir de l'eau de mer. En bout de chaine, les moteurs électriques tourneront grâce à un système de piles à combustible et des batteries. Pour plus d’informations techniques, rendez-vous sur le site du navire. L’événement n’aurait pas été complet sans un tour d’horizon des offres de la mobilité hydrogène. une Toyota Mirai, propriété de la société de taxi parisienne STEP, et un vélo conçu et fabriqué par l’entreprise basque Pragma Industries, étaient également présents.

Si vous avez loupé cet événement, vous pouvez toujours voir l’Energy Observer à Paris jusqu’au 16 juillet ! Ensuite, il entamera son périple prévu pour durer six ans.

 

Thomas Gauby et l’équipe de l’AFHYPAC, en direct du port du Gros Caillou, le 6 juillet 2017

Nous suivre :