Mon compte

1,5 milliard d’euros pour un parc éolien offshore géant

Publié le 08 mars 2018

Aujourd’hui, c’est un simple banc de sable. Autour, une étendue d’eau peu profonde balayée par des vents puissants, au cœur de la mer du Nord. Mais s’il ne tient qu’à TenneT, gestionnaire de réseau de transport électrique germano-néerlandais, Dogger Bank sera transformé en île artificielle, avec une plateforme de six kilomètres carrés servant à connecter, d’ici 2050, tous les parcs éoliens futurs de la mer du Nord. Et cette installation éclipsera tous les sites offshore actuels par ses dimensions.

 

Lire l'article...

Nous suivre :